La Commission

La Commission de réforme du droit du Manitoba est composée de cinq à sept membres nommés par le lieutenant-gouverneur en conseil. L’article 3 de la Loi sur la Commission de réforme du droit exige que la Commission compte un juge de la Cour du Banc de la Reine, un membre à plein temps de la Faculté de droit de l’Université du Manitoba, un avocat ayant le droit de pratiquer dans la province mais ne travaillant pas pour le gouvernement du Manitoba et une personne qui n’est pas avocate. Un des membres, qui doit être un avocat, est nommé par le président de la Commission.

Les membres actuels de la Commission sont :

President: Cameron Harvey, Q.C., Faculty of Law, University of Manitoba

Membres:
Jacqueline Collins, Barrister and Solicitor, Gange Collins Holloway
Michelle Gallant, Faculty of Law, University of Manitoba
Sacha Paul, Barrister and Solicitor, Thompson Dorfman Sweatman LLP
Myrna Phillips, non-lawyer
Elizabeth McCandless, Director/Legal Counsel
Stefanie Goldberg, Legal Counsel

Membres

Cameron Harvey, Q.C.

Nommé président de la Commission de réforme du droit du Manitoba en juillet 2006.

Cameron Harvey, c.r., a été nommé président de la Commission de réforme du droit du Manitoba en juillet 2006, succédant à Clifford Edwards qui avait occupé le poste de 1979 à 2006. Diplômé de l’Osgoode Hall Law School (LL. B 1964, LL. M 1966), M. Harvey a été professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université du Manitoba de 1966 à 2006. Parallèlement à son travail de professeur, il a occupé plusieurs fonctions, dont celles de vice-doyen, directeur de l’Institut de recherche juridique, président de divers comités (archives, immeubles, bibliothèque, admissions, bourses, examens, Manitoba Law Journal) et doyen associé, de 1989 à 2005. Au moment de prendre sa retraite, il a été le premier à recevoir le titre de professeur émérite de la faculté. Il continue à donner le cours sur le conflit de lois.

Le professeur Harvey a été président de la Commission de l’évaluation foncière de 1977 à 2007. À ce titre, il a rédigé plus de 200 jugements, publiés dans les Land Compensation Reports (rapports d’indemnisation foncière).

Avant d’être nommé président de la Commission de réforme du droit du Manitoba, M. Harvey a été consultant auprès de celle-ci sur un certain nombre de projets, notamment dans le domaine du droit administratif, des testaments et des successions. Le professeur Harvey a publié plus de 80 articles, commentaires, comptes rendus de livres et rapports pour plusieurs bureaux du gouvernement et d’autres organismes. Ses sept livres portent sur divers sujets, dont l’habeas corpus, la Société du Barreau du Manitoba, le droit relatif à l’aide aux personnes à charge et le droit des mandants. Il a même rédigé une anthologie de l’humour juridique.

Jacqueline Collins

Nommée membre de la Commission de réforme du droit du Manitoba en août 2012.

Jackie Collins est diplômée de la Faculté de droit de l’Université du Manitoba (1991). Elle exerce au sein du cabinet Gange Collins Holloway depuis 1996, dont elle est associée depuis 2005. Sa pratique est principalement axée sur le contentieux des affaires civiles, le litige en assurance, le droit administratif et le droit successoral. Elle agit aussi pour le compte d’assureurs qui fournissent une couverture d’assurance responsabilité à des professionnels comme les agents d’assurance et les avocats. Elle conseille des organismes de réglementation et des associations professionnelles.

Mme Collins est membre de l’Association du Barreau canadien et de la Société du Barreau du Manitoba. Elle est vice-présidente de la Commission d’appel des licences des agents d’assurance et des experts en sinistres. Elle a aussi été facilitatrice d’apprentissage au CPLED (anciennement connu sous le nom de Bar Admissions Course) pour les cours portant sur le contentieux des affaires civiles.

Michelle Gallant

Nommée membre de la Commission de réforme du droit du Manitoba en août 2012.

Michelle Gallant est professeure agrégée à la Faculté de droit de l’Université du Manitoba. Elle est titulaire d’un Ph. D (London), d’une LL. M. (UBC) et d’un LL. B. (UNB). Son parcours en droit est marqué de divers jalons : titulaire d’une bourse de recherche à la Faculté de droit de Cambridge en 2010, doyenne associée (recherche et études supérieures) de 2004 à 2010, directrice de l’Institut de recherche juridique de 2004 à 2010 et professeure adjointe dans le programme d’études sur la paix et les conflits du Centre Mauro. Elle publie, fait des recherches et enseigne dans les domaines de la fiscalité (droit et politiques), des délits civils, de la philanthropie et du droit, du blanchiment d’argent et de la criminalité économique. Parmi ses publications, citons Economic Crime and Civil Remedies publié en 2005 par Edward Elgar.

Sacha Paul

Nommé membre de la Commission de réforme du droit du Manitoba en septembre 2015.

Sacha Paul est diplômé de la Faculté de droit de l’Université du Manitoba (2002). Il a été admis au Barreau du Manitoba en 2003, au Barreau des Territoires du Nord-Ouest en 2007 et au Barreau du Nunavut en 2014. Il est associé au sein du cabinet Thompson Dorfman Sweatman LLP, où il exerce dans les domaines du droit autochtone, du droit public et administratif, du droit des assurances et du droit du préjudice corporel. Il plaide devant toutes les juridictions du Manitoba ainsi que devant la Cour suprême du Canada.

Membre de la Première Nation d’English River, communauté dénée du nord de la Saskatchewan, M. Paul s’intéresse depuis longtemps aux questions autochtones. Il collabore à la rédaction de Canadian Native Law Reporter, publication qui rend compte des cas de droit autochtone, et il a été nommé dans les éditions de 2012 à 2015 de Best Lawyers in Canada en droit autochtone.

Myrna Phillips

Nommée membre de la Commission de réforme du droit du Manitoba en août 2012.

Myrna Phillips a été élue députée de Wolseley en 1981 après plusieurs années à l’emploi du ministère des Affaires collégiales et universitaires, de la Commission de la fonction publique et du Bureau de la femme du ministère du Travail. Peu après son élection, elle a été nommée adjointe législative du ministre des Services communautaires et, à ce titre, elle a été responsable de la législation et de la réglementation sans précédent en matière de garde d’enfants adoptées en 1982. Au cours de son deuxième mandat, elle a été élue présidente de l’Assemblée, poste qu’elle a occupé jusqu’à la défaite du gouvernement en 1988.

Mme Phillips est retournée à la fonction publique comme gestionnaire de cas au ministère de l’Emploi et de la Sécurité économique jusqu’à ce que le National Democratic Institute de Washington (D.C.) lui demande de diriger un projet à Jérusalem-Est en vue d’aider le Conseil législatif palestinien nouvellement élu. À l’issue de cette mission, elle est retournée au ministère de l’Emploi et de la Sécurité économique, cette fois au Bureau des personnes handicapées, où elle est demeurée jusqu’à sa retraite en 2001.

Mme Phillips a siégé à divers organismes gouvernementaux et à but non lucratif : Régie de retraite de la fonction publique, conseil d’administration de Manitoba Telephone System, conseil d’administration du Syndicat de la fonction publique du Manitoba, Commission du transport routier et Conseil routier et, au cours des neuf dernières années, conseil des commissaires de la Société des alcools du Manitoba.